Renaît lentement de ses cendres.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sostice d'hiver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hel
Admin
avatar

Nombre de messages : 469
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Sostice d'hiver   Dim 29 Nov - 3:58

LA COURONNE DE L’AVENT… LE SOLEIL NE MOURRA PAS…




Dimanche prochain sera le premier jour de l’avent. Ce jour ouvre une grande porte des cycles, celle qui annonce au bout d’un long chemin obscur la fête sacrée de Noël. C’est donc l’occasion de commencer ici une série d’articles qui seront dédiés à cette période qui précède Noël. Avant de décrire ce magnifique symbole qu’est la couronne de l’avent, il faut nous attarder sur la nature même de la fête. Car Noël n’est pas à l’origine cette fête commerciale qu’elle est devenue. Noël est de nos jours un rite sans âme, plein de vide, à la gloire d’une société de consommation à outrance, où sont mises sur un piédestal les valeurs matérialistes d’un monde sans passé, sans Dieux, et sans identité. Les chrétiens avaient déjà bien préparé le terrain en récupérant la fête païenne du solstice d’hiver. Les matérialistes du 21è siècle ont fini d’achever le véritable esprit qui avait inspiré cette fête. Noël, le Dies Natalis et les Saturnales des Romains, était la célébration de la renaissance cyclique du soleil, de l’astre-roi sans qui la vie ne serait pas possible. Pendant la période du solstice d’hiver, les jours reprennent leur souffle avant de croître à nouveau. La lumière et la vie reviennent. Apollon, Balder, Abellio, et Mithra reviennent. Le Dieu apparaît alors sous la forme de l’enfant-soleil, un nouveau-né qui annonce le renouvellement enfin accompli de la nouvelle vie et du nouveau soleil. Les chrétiens en firent, 250 ans après la mort du nazaréen, le jour de la naissance du petit jésus venu racheter « nos péchés ». Ce vol manifeste d’une tradition païenne pour la coller à une religion du moyen orient a bien-sûr dénaturé et corrompu la nature même de la fête. Selon la tradition ancestrale, le solstice d’hiver était une période de joie et d’allégresse, le retour de la puissance des Dieux, la vie qui se manifeste à nouveau, la lumière qui recommence son chemin de croissance et de gloire. Ce sont ces motifs sacrés qui entouraient la fête païenne. Mais Noël n’est pas seulement la joie, c’est aussi une époque de recueillement. Au sortir de la période du déclin solaire, l’automne, époque célébrant la mort apparente de la nature, il était coutume de se recueillir en l’honneur de ses morts et de tous ceux qui ont fait nos lignées, ancêtres sans qui nous ne serions pas là aujourd’hui. La vie se meurt, mais de la mort renaît la vie. Le solstice d’hiver est un hymne au symbole du serpent qui se mord la queue, l’Ouroboros, la manifestation de la loi sacrée des cycles. Vie, mort, et renaissance…

Nous aurons bien-sûr prochainement l’occasion de revenir en détail sur la véritable fête de Noël. En attendant, voyons de plus près cette couronne de l’avent. Elle se compose d’une couronne faite de branches de sapin tressées. Quatre bougies ornent la couronne, ainsi que d’autres éléments symboliques liés au solstice d’hiver. La couronne de l’avent telle que nous la connaissons de nos jours est d’origine allemande, elle fut « inventée » par un chrétien (une fois n’est pas coutume…), par un pasteur luthérien plus exactement. L’histoire raconte que le pasteur fabriqua en 1839 la première couronne de l’avent pour expliquer aux enfants impatients de savoir quand allait enfin arriver Noël, combien de jours il manquait pour atteindre le jour tant attendu. Il fabriqua en 1839 une couronne de bois, avec dix-neuf petits cierges rouges et quatre grands cierges blancs. Chaque matin, un petit cierge de plus était allumé et, à chaque dimanche d’Avent, un grand cierge. La coutume n’a retenu que les grands cierges. En 1860 la couronne de l’avent avec quatre bougies fut reconnue officiellement en Allemagne comme partie intégrante des éléments qui composent Noël. C’est alors qu’on rajouta à la couronne en bois du pasteur Wichern les branches de sapin entrelacées.

Même si nous devons la création de la couronne de l’avent à un chrétien, il est clair que le symbolisme de cette couronne puise toute sa force dans la tradition païenne. Rien dans cette couronne n’est chrétien. Chasser le naturel, et il revient au galop, c’est bien connu… Tout dans cette couronne de l’avent est un hymne en l’honneur du culte solaire de nos ancêtres païens. La couronne est préparée 4 semaines avant le solstice d’hiver. Une bougie est allumée quelques instants le premier dimanche de l’avent. Deux bougies sont allumées le deuxième dimanche de l’avent, trois le sont durant le troisième dimanche, et enfin les quatre bougies brûlent de leur lumière chaleureuse pendant la fête de Noël. Ainsi, au fur et à mesure que le soleil décline et avec lui la force des Dieux, la lumière des bougies vient soutenir la lutte de la lumière contre l’obscurité de cette fin d’automne. L’homme participe de cette manière à la guerre sainte des forces solaires contre les forces obscures du chaos. Il soutient la lumière solaire avec celle des bougies de la couronne, l’homme n’est plus simplement un spectateur de la grande rotation cyclique, il devient par ce rite un véritable acteur, un membre actif de ce renouvellement cyclique. Il tient ainsi un rôle important dans ce grand drame annuel figuré par le crépuscule des Dieux, il marche pourrait-on dire sur les pas du héros solaire sans qui les portes de la nouvelle année pourraient rester fermées.

La couronne en soi, comme tout symbole circulaire, est une figuration du soleil. C’est le symbole éternel de la Roue solaire, la grande manifestation des cycles qui accompagnent les 4 saisons. Les 4 bougies représentent les 4 points cardinaux de la Roue solaire. Les bougies sont généralement rouges, couleur symbolisant la guerre et la vie, c’est la guerre de la lumière contre l’obscurité. Lorsque les bougies sont blanches, elles symbolisent la lumière elle-même que l’on se doit de soutenir par cette offrande de feu chaque dimanche de l’avent. Quant-au sapin, il est un symbole très fort pour cette période solsticiale. Le sapin appartient à la famille des arbres « toujours verts », les « ever green » de la tradition anglo-saxonne. Tout comme l’If ou le houx, le sapin se caractérise par le fait qu’il reste vert en hiver. Il ne meurt pas. Il est à ce titre un symbole de la vie qui perdure au travers de l’obscurité de la mort cyclique. Il est l’espoir de la vie qui renaîtra au printemps. C’est ainsi que le vert devient la couleur de l’espoir. Et pour finir, il faut rappeler à ce stade que le dimanche (sunday) est le jour du soleil. On peut constater à quel point tout dans cette couronne de l'avent est en l'honneur du soleil et de la lumière vitale.

Ce dimanche, n’oubliez donc pas d’allumer une petite flamme magique. Vous participerez de cette façon à la grande lutte contre l’obscurité ; vous aiderez l’enfant-soleil à renaître dans toute sa splendeur. Entrez en confiance, car la vie reviendra.

Hathuwolf Harson

Sources :

« Les Solstices , Histoire et Acutalité », Pierre Vial et Jean Mabire.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Couronne_de_l'Avent

Symbolisme du cercle: https://www.facebook.com/230064080465741/photos/pb.230064080465741.-2207520000.1417092868./482492825222864/?type=3&theater

Symbolisme du feu: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=275458229259659&set=a.305926009546214.1073741844.230064080465741&type=3&theater

Symbolisme de la Roue Solaire: https://www.facebook.com/230064080465741/photos/a.305926009546214.1073741844.230064080465741/404058083066339/?type=3&theater

_________________
Les braises de nos racines, de notre identité brillent toujours, il suffit de souffler dessus pour les raviver, pour qu'à nouveau rayonne et flamboie notre héritage éternel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sostice d'hiver
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Booster son immunité avant l'hiver
» astuce portage en hiver
» pensée aux oiseaux l'hiver
» où se promener en hiver,visites.....
» Session hiver 2011 des ateliers "Rivalités entre frères et soeurs"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petits loups d'Odin :: Tradition nordique :: Us et Coutumes-
Sauter vers: