Renaît lentement de ses cendres.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LES VIKINGS EN AMÉRIQUE...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hel
Admin
avatar

Nombre de messages : 469
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: LES VIKINGS EN AMÉRIQUE...   Mer 4 Nov - 12:37

LES VIKINGS EN AMÉRIQUE... UNE SAGA ET DES ZONES D'OMBRE...



Cet exposé va se diviser en deux partie : une partie attestée et reconnue, et l'autre partie dont les éléments prêtent à discussion et sont fortement sujets à caution.

La découverte de l'Amérique par les vikings étaient encore un sujet vigoureusment débattu il y a quelques années, jusqu'à ce qu'en 1960 un certain norvégien du nom de Helge Ingstad commença à faire des fouilles au Canada, à Terre-Neuve. Helge Ingstad s'était basé sur les sagas faisant mention d'une terre que les vikings nommaient Vinland. Que sait-on en gros de ces sagas? Et bien qu'aux alentours de l'an 900, un dénommé Gunnbjörn, déporté vers l'ouest par les vents, aperçoit un groupe d'îles inconnues, au-delà de l'Islande. Il leurs donne le nom de "Rochers de Gunnbjörn", mais ne les acoste pas. La nouvelle de cette découverte fait rapidement le tour des navigateurs et stimule leur curiosité.

En 978, Snaebjörn Galti tente de rejoindre ces "Rochers". C'est un échec, qui est relaté par le Landnamabok. Vers 980, Erik le Rouge, banni d'Islande à la suite d'une affaire criminelle, se met à son tour en quête des mystérieux îlots. Ayant atteint le Groenland (le "pays vert"), il passe trois hivers à explorer les fjords du sud-ouest. Il retourne en Islande pour chercher des hommes tentés par la colonisation de ces nouvelles terres. Vers 985-986, Eric repart à la tête d'une flotte de 25 navires sur lesquels embarquent 800 personnes, toutes islandaises, et de nombreuses têtes de bétail en vue d'une installation définitive. La traversée est rude et seulement 14 vaisseaux arriveront à bon port.

Au bout de quelques temps, les vikings ne tiennent pas en place et partent encore une fois explorer plus loin, toujours plus loin... 6 voyages auront lieu vers une nouvelle terre, les vikings au cours de ces 6 voyages avaient découvert sans le savoir un nouveau continent : l'Amérique !

Citation:
Le premier voyage, un des plus rapides aussi, fut le fait de Bjarni, fils de Herjolfr. Au cours d'une expédition, à peine un an après le débarquement au Groenland, Bjarni est entraîné vers des côtes inconnues, à l'ouest-sud-ouest. N'osant y appareiller, il les remonte quelque temps, puis regagne le "fjord d'Éric" au Groenland, où il raconte ce qu'il a vu.

Bon sang ne saurait mentir : vers l'an 1000, Leifr, le fils d'Eric le Rouge, accompagné de 35 hommes, entreprend l'itinéraire de Bjarni, mais en sens inverse. Il retombe sur les paysages décrits par son prédécesseur. Première relâche, une terre occupée par "de grands glaciers"; vu leur configuration, il baptise ce lieu Helluland ("Pays de la Pierre plate"). Leifr poursuit sa route, le long de sables blancs s'étendant devant un pays forestier, qu'il l'appelle avec simplicité Markland ("Pays des Forêts"). Deux jours plus tard, il accoste sur une île, où l'herbe est abondamment perlée de rosée. Il gagne ensuite une terre située au-delà du détroit, remonte une rivière vers une lagune, où il jette l'ancre et fait construire des barraquements pour y passer l'hiver, au lieu-dit Leifsbudhir ("Cabanes de Leifr"). Comme la région regorge de vignes sauvages, Leifr lui donne le nom de Vinland ("Pays du vin"). Il retournera ensuite au Groenland, la cargaison pleine de bois et de raisin.

Thorvaldr prend 30 hommes avec lui et part à la recherche des terres rencontrées par son frère Leifr. Il retrouve les cabanes, et y passe environ un an. Pour revenir au Groenland, il file par le Markland et double un cap qu'il nomme Kjalarnes ("Cap de la Quille"). Mais il tombe sur les "Skraelings" (les Amérindiens) dont les flèches le blessent mortellement. Il est enterré sur place.

Quatrième voyage, troisième frère : c'est Thorsteinn, qui décide de ramener le corps de Thorvald pour lui donner une sépulture chrétienne. Il s'embarque avec sa femme et 25 hommes, mais la mer déchaînée l'empêchera d'atteindre son objectif.

Thorfinn Karlsefni a de plus grandes ambitions. Riche islandais émigré au Groenland, il songe à renouveler l'exploit d'Eric le Rouge, en colonisant le Vinland. Il prend trois navires, sur lesquels s'embarquent 150 personnes, ainsi que du bétail. Leifr accepte de leur prêter "ses" cabanes. Tout se passe sans problème, il passe par Helluland, Markland, double Kjalarnes et s'installe à Leifsbudhir. Mais au bout d'un an, Thorfinn et ses troupes doivent affronter les raids des "Skraelings" (probablement des amérindiens Algonquins). Bien qu'ils soient mis en déroute, les indigènes causent de si graves ennuis à l'expédition que son chef profite de leur débandade pour retourner au Groenland. Il n'oublie pas d'emporter dans ses bagages, une cargaison de ceps et de raisins.

La dernière aventure est celle de la fille d'Erik le Rouge, Freydis. Elle voulut renouveler l'expérience de Thorfinn, se rendit aux cabanes, mais sa cruauté et les querelles qui secouèrent son équipage firent échouer la colonisation. Personne, par la suite, ne songea, semble-t-il, à regagner Leifsbudhir sur le nouveau continent.

Le nº1 sur la photo correspond à un objet de métal trouvée à Terre-Neuve, métal que les amérindiens ne connaissaient pas. Il est typique de la culture viking en revanche.
************************************

Nous avons donc vu la partie irréfutable de l'aventure des vikings en Amérique, maintenant nous allons aborder la partie sujette à caution et que la plupart des historiens ne reconnaissent pas.

Quelques théories affirment que les vikings ne seraient pas tous rentrés au Groenland. Connaissant leur bougeotte cela ne surprendrait pas vraiment. Cette soif de nouvelles découvertes aurait poussé certains vikings vers l'intérieur des terres et vers le sud, très loin vers le sud...

Tout d'abord il y a des pierres runiques trouvées aux USA, comme celle de Kensington (Minnesota). Mais après maints débats, tout porte à croire que ces inscriptions runiques sont des faux (voir lien à la fin). Selon certaines théories donc, les vikings se seraient aventurés bien avant l'arrivée de Christophe Colomb jusqu'en Amérique du Sud, jusqu'en Patagonie. Ils auraient laissé des traces au Mexique, en Colombie, au Pérou, au Paraguay, en Argentine, et au Chili. Non seulement ils auraient visité ces lointaines terres australes, mais en plus ils s'y seraient établis de manière durable et définitive.

Pour illustrer et développer cette théorie, il a existé plusieurs auteurs comme le Professeur Vicente Pistilli de l'université du Paraguay, Fritz Berger, ou Marcial Samaniego.
Mais le sujet des vikings en Amérique du Sud a une figure de proue incontournable : l'anthropologue français Jacques de Mahieu. Jacques de Mahieu, ancien officier de la division Charlemagne, après avoir émigré au Paraguay en 1948, est devenu un célèbre anthropologue en Amérique latine. Il a fait entre autres des études approfondies de caractère anthropologique sur des tribus amérindiennes commes les Guaranis et les Guayakis. Ces derniers justement sont ceux qui vont retenir toute son attention, car des faits troublants le préoccupent. Cette tribu reculée et ethniquement parlant préservée, présente des individus aux caractéristiques incontestablement europoïdes (voir photo nº6). La prochaine surprise allait être l'étude des mythes guaranis. Ce peuple possède un mythe fondateur parlant d'un roi de race blanche et à la barbe blonde. Puis il y a des gravures rupestres de ces peuples... Des gravures dont les inscriptions font dire au runologue Hermann Munk qu'il existait de grandes similitudes avec les runes. Ces inscriptions n'apparaissent pas comme en Amérique du Nord de forme évidente, et pour cela qu'il les nomme "runes dégénérées" (voir photo nº3).
Jacques de Mahieu allait de surprise en surprise, car d'autres peuples amérindiens parlent de mythes très similaires, pas seulement au Paraguay, mais aussi au Brézil, en Bolivie, au Pérou, et au Mexique. Le cas le plus célèbre est celui du Dieu aztèque Quetzalcoatl (voir photo nº5), dont il est dit qu'il était blanc et barbu. La légende dit qu'un jour ce Dieu blanc devait revenir par l'Est... Quant aux incas, qui étaient une élite dirigeant un grand empire composé de nombreux peuples amérindiens, ils avaient laissé derrière eux des mommies, 300 d'entres elles trouvées à Paracas et dans le reste du Pérou, sont blondes! Et selon les chroniques anciennes, il a été confirmé que l'aristocratie inca était d'une couleur de peau claire.

Les chroniques anciennes, celles datant de l'époque de la découverte de ces contrées reculées, allaient également apporter de l'eau au moulin.
En 1552 un explorateur autrichien du nom de Ulrich Schmidel, trouve au Paraguay non loin de Weibingo, une tribu nommée Paiembos. Ces derniers lui parlent d'un peuple nommé Caracarais et qui ressemble beaucoup aux chrétiens (ici référence ethnique), et qui possèderait beaucoup de richesses. Ils lui disent aussi que le nom Weibingo est étranger à leur parler. Les langues amérindiennes semblent ne pas pouvoir explique ce terme, le norrois par contre oui. Weibingo : Vej = le chemin , et Vink = le signe , ce qui voudrait dire la marque du chemin (une marque frontière?).
En 1521 Alejo Garcia, un portugais au service de la couronne de Castille veut lui aussi explorer le Paraguay. Son navire fera naufrage alors qu'il se rendait au Rio Plata le long des côtes bréziliennes. Il se réfugie sur l'île Santa Catalina, où les indigènes lui parlent du grand roi de race blanche qui régnait à l'intérieur des terres. Plus tard ces dires seront confirmés par un espagnol nommé Alvar Nuñez Cabeza de Vaca qui recueillera le même témoignage en 1542. On lui parlera aussi de ce grand roi blanc qui vivait à l'intérieur des terres.

Jacques de Mahieu semble pouvoir expliquer la présence de certains vikings au Paraguay. Voici sa théorie très résumée: les vikings après s'être attardés quelques temps au Mexique, seraient descendus plus au Sud, et auraient régné au sommet de l'aristocratie inca durant une période non négligeable, probablement sur plusieurs générations. En 1290 une terrible invasion d'un autre peuple amérindien, les Araucanos, a eu lieu et causé de terribles massacres notamment à Tiahuanacu. Les vikings auraient pu s'échapper, traverser les Andes, et se réfugier ainsi dans la jungle du Paraguay. À partir du Paraguay, où ils se seraient installés définitivement, ils auraient exploré les "alentours" et seraient allés jusqu'en Patagonie. Leur installation définitive au Paraguay aurait mis un terme à leur particularité, car ils se seraient au cours des générations mélangés avec les indigènes (Guayakis notamment).
Des légendes auraient alors conservé leur souvenir, ainsi que des noms amérindiens qui ne s'expliquent que par le norrois : par exemple le nom de la tribu Kari'og , qui s'expliquerait par le norrois Karl et Og (maison), donc maison des Karls ; le Yaguahú s'expliquerait par l'allemand moderne Jäger et Hund, le chien de chasse,...
Dans la région de Itaguambype et de Cerro Guazu auraient été également trouvées de nombreuses inscriptions du type "runes dégénérées".

Rappelons encore une fois, pour conclure cet exposé que toutes ces théories sur la présence de Vikings en Amérique du Sud restent encore à démontrer car il n'y a rien de définitif en ce domaine.

Hathuwolf Harson (2007)

Pierre runique de Kensington: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=305776532894495&set=a.305430292929119.1073741839.230064080465741&type=3&theater

_________________
Les braises de nos racines, de notre identité brillent toujours, il suffit de souffler dessus pour les raviver, pour qu'à nouveau rayonne et flamboie notre héritage éternel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LES VIKINGS EN AMÉRIQUE...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les vikings en Amérique
» "le sang des vikings"
» Saisie numérique
» 1963 - A957 (Amérique du Sud - Méditerranée - Canaries)
» La reconstruction numérique de Varsovie de 1945

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petits loups d'Odin :: Tradition nordique :: Les vikings-
Sauter vers: