Renaît lentement de ses cendres.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LA ROUE SOLAIRE À 8 BRANCHES...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hel
Admin
avatar

Nombre de messages : 469
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: LA ROUE SOLAIRE À 8 BRANCHES...   Dim 1 Nov - 6:49

LA ROUE SOLAIRE À 8 BRANCHES...



La Roue Solaire à 4 axes avec ses 8 branches est un symbole que l’on retrouve énormément dans le monde celte. On pourrait même avancer que ce symbole est bien plus celtique que la fameuse « croix celtique ». Mais il faut également préciser que ce signe n’est pas exclusivement celte étant donné qu’on le retrouve un peu partout en Europe et même au-delà jusqu’en Inde où on le nomme la roue de la vie. Dans la culture hindoue, qui est en partie héritière de la tradition védique des Indo-Aryens, la roue à huit rayons symbolise le cosmos et les huit voies pour s’extraire des cycles de la réincarnation.

En Europe, cette Roue Solaire présente les huit directions de l’espace qui expriment la régénération et le renouvellement perpétuel des cycles. Son symbolisme se rattache très fortement à celui de la Roue Solaire à 4 branches avec la différence qu’ici, en plus des solstices et des équinoxes, sont également présentes les fêtes intermédiaires celtes qui sont Imbolc (1er février), Beltaine (1er Mai), Lughnasad (1er août), et Samhain (1er novembre). Ici aussi, le mouvement de la roue symbolise la vie et la division sacrée du temps et de l’espace, tout en se souvenant que ce mouvement est impulsé par le moyeu central qui, lui, représente la force immuable de l’axis mundi, le pilier universel reliant les différents mondes.

Dans la culture celte, cette Roue est le symbole du Dieu Taranis, le Dieu de la foudre et du tonnerre. Sur le chaudron de Gundestrup on y reconnaît Taranis tenant dans une main cette Roue Solaire. C’est avec cette roue qu’il génère les éclairs, faisant ainsi de cette roue son arme ultime. À l’époque gallo-romaine, les statues du Jupiter celtique très souvent représentent le Dieu tenant une roue. Ce Jupiter celtisé est bien entendu selon l’interprétation romaine l’équivalent de l’ancien Dieu Taranis ; tous deux sont maîtres de la foudre. Dans ce contexte, la roue de Taranis, le fulmen de Jupiter, et le marteau du Dieu germano-nordique Donar / Thor, remplissent donc la même fonction de maîtrise absolue des éléments célestes. La roue est ici l’arme par excellence qui protège le monde des Dieux et des hommes contre les forces du chaos, des Géants et des Titans. Elle assiste les Dieux dans le maintien de l’ordre cosmique. C’est certainement aussi la raison pour laquelle, encore de nos jours, on trouve fréquemment dans nos campagnes à l’entrée des maisons une roue de charrette suspendue ; elle remplie une fonction de protection pour toute la demeure sous l’œil bienveillant de Taranis. La Roue de Taranis est également très présente dans la toponymie gauloise ; un exemple parmi tant d’autres est la ville de Rouen qui se nommait Rotomagos (Roto = Roue ; Magos = marché). Les légendes celtes d’Irlande nous parlent du druide mythique Mag Ruith dont le nom signifie « serviteur de la roue ». Ce druide était le détenteur du pouvoir de la roue cosmique. La Déesse galloise Arianrhod elle aussi porte un nom intéressant car il se traduit par « roue d’argent ». Un des jeux guerriers du héros celte irlandais Cuchulainn était celui de la roue : ce dernier formait avec son corps après de nombreuses contorsions une roue animée d’une grande vitesse.

Cette Roue Solaire à huit rayons nous mène tout droit à la symbolique du chiffre 8. Dans les tradtions occidentales, le 8 symbolise un cycle accompli. Et ce n’est pas un hasard si dans toutes les cultures païennes, le 8 est le chiffre de l’équilibre cosmique. Il est la somme des 4 directions cardinales et des directions intermédiaires faisant de lui le médiateur entre le carré et le cercle, entre la terre et le ciel. Ce lien octogonal entre forces ouraniennes et chtoniennes se retrouve clairement dans le symbolisme des huit pattes du cheval d’Óðin, car ce Dieu nordique n’a de cesse de maintenir le lien entre les différents mondes.

Hathuwolf Harson

_________________
Les braises de nos racines, de notre identité brillent toujours, il suffit de souffler dessus pour les raviver, pour qu'à nouveau rayonne et flamboie notre héritage éternel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LA ROUE SOLAIRE À 8 BRANCHES...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Creme solaire sans paraben ni parfum?
» Projet de centrale thermo-solaire de Aïn Beni Mathar
» un reportage sur la everest roue pivotante ??
» Quelle protection solaire pour une poussette canne?
» Cuisiner avec un four solaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petits loups d'Odin :: Tradition nordique :: Symboles importants-
Sauter vers: