Renaît lentement de ses cendres.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ragnarök, Fin des temps et début d'un renouveau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hel
Admin
avatar

Nombre de messages : 469
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Ragnarök, Fin des temps et début d'un renouveau.   Jeu 14 Juil - 7:01

Le Crépuscule des Dieux




Il s'agit de la «fin du monde» dans la cosmologie nordique ancienne.

Parce qu'ils se sont rendus coupables d'un parjure, les dieux ne méritent pas de survivre. De même, les humains doivent expier leurs crimes. Viendra donc un formidable hiver, Fimbul (fimbulvetr), suivi d'un embrasement universel mené par le Géant du feu Surtr, puis d'un cata clysme généralisé : la terre et les astres sombreront ou seront engloutis par des monstres tandis que les puissances divines seront anéanties par les forces du désordre (Loki et ses enfants monstrueux dont le loup Fenrir). Les textes, d'inspiration visiblement apocalyptique, sont prodigues en détails des plus effrayants, à la mesure de l'imagination des enfants du Nord.

Ce thème, qui fut très populaire, n'est toutefois pas une fin absolue. Les Ragnardk seront suivis d'une régénération universelle la terre reparaîtra et les dieux « bons » reviendront.


A la fin des Temps, comme les runes l'avaient annoncé, s'engage le grand affrontement des Géants et des Dieux. La cohorte innombrable des jotuns et des monstres tente d'envahir le Valhalla tandis que Heimdall, guetteur de l'Arc-en-Ciel, souffle dans sa corne Gjallar (Gjallarhorn) et lance les Dieux au combat du Ragnarok.

Le loup Fenrir avance, ouvrant une gueule énorme, crachant des flammes. Le serpent du Midgard vomit des torrents de venin qui empoisonnent l'air. Loki commande la horde maléfique des bêtes sombres de l'abîme et Rymer mène les Géants surexités du Pays du Givre, Niflheim. Le ciel devient fournaise. Les rochers éclatent. La terre se crevasse. Surt "au souffle brûlant", chef des Géants du Feu, embrase le pont Bifrost, qui s'écroule avec fracas. La mer déborde, emportant les humains. Des éclairs livides déchirent la nuée. La foudre tombe sur les colonnes qui soutiennent la voûte céleste.

Les Einherjar, les héros et les morts au combat sortent de Valhalla par centaines et Géants et Dieux s'affrontent sur la plaine de la dernière des batailles, nommée Vigrid.

Odin, protégé par une cuirasse étincelante, coiffé d'un casque d'or et montant son cheval Sleippnir, donne le signal de l'attaque. Mêlée confuse où les épées et les massues se heurtent. Odin, maître des Dieux, périt le premier, dévoré par le loup Fenrir. Vidar le Silencieux venge aussitôt son père en arrachant la tête du monstre. Loki et Heimdall s'entre-tuent. A l'issue d'un corps à corps impitoyable, Thor écrase sous le marteau Mjolnir son ennemi de toujours, le serpent du Midgard, mais il a trop respiré l'haleine vénéneuse et tombe mort au bout du neuvième pas. Tyr et le chien Garmar (Månegarm ou Garm), gardien du pays des Morts, succombent dans un farouche embrassement. Freyr, le dieu de lumière, périt sous les coups de Surt.

Ainsi meurent les Géants et les Dieux. Et avec eux l'espèce humaine, balayée par les cataclysmes... Le vieil ordre des choses disparaît, mais tout n'est pas fini. Du néant, un jeune monde, une terre neuve, un ciel régénéré vont naître.


Des Dieux nouveaux prennent la place des anciens Dieux. Baldr le Juste, ressuscité, préside avec bienveillance un nouveau Conseil où siègent les Dieux pacifiques, Hödr, Vidar et Vali, autres fils d'Odin, auxquels se joignent Modi et Magni, fils de Thor. Sur la Terre, un homme et une femme, Lif et Lifthraser, nés de germes éclos à l'intérieur du frêne sacré Yggdrasil, se nourissent de la rosée du matin et donnent vie à une nombreuse descendance, porteuse d'espérance. Un soleil plus brillant que l'ancien se lève au-dessus du palais d'or de Baldr, construit sur la montagne d'Ida. Les peuples heureux prospèrent dans des demeures agréables, bâties autour de Gimle, la province du Ciel. Au crépuscule des Dieux, à l'épouvante, aux ténèbres et à la mort succède un avenir doré de paix et de joie.


"La verdure couvrira les champs et le blé poussera, sans qu'il y ait de semences."

_________________
Les braises de nos racines, de notre identité brillent toujours, il suffit de souffler dessus pour les raviver, pour qu'à nouveau rayonne et flamboie notre héritage éternel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ragnarök, Fin des temps et début d'un renouveau.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Echelle du temps
» C'est le temps des Fêtes...On décore!
» Le temps qui passe
» Je change tout le temps d'avis...
» Temps de travail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petits loups d'Odin :: Tradition nordique :: Mythes et Légendes-
Sauter vers: