Renaît lentement de ses cendres.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Période Féodale derniere partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hel
Admin
avatar

Nombre de messages : 469
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Période Féodale derniere partie   Sam 21 Oct - 4:05

Comme I dit avant, les âges foncés ont fini quand le pape a couronné Charlemagne, le roi franc, comme empereur romain saint. Une nouvelle phase dans l'âge moyen a commencé.

Charlemagne était le roi des contreseings, qui ont régné un empire qui a comporté la France, l'Allemagne, l'Autriche et la partie nord de l'Italie. C'était Charlemagne qui a provoqué la période féodale.

Le féodalisme était un système par lequel les seigneurs ou les barons vassaux aient offert des services militaires à leur seigneur de Liège, qui peut être un roi ou un prince, en échange de terre et de richesse. Les vassals ont été exigés pour jurer des serments de fidelité à leur seigneur (Liège). Le féodalisme était une structure politique, économique et militaire qui était populaire tout au long de la période médiévale. Au dessus de la hiérarchie, le seigneur de Liège était normalement le roi, puis prince, duc, et toute autre noblesse, tandis qu'un vassal peut être de n'importe quel seigneur au-dessous d'un roi.

Un des exemples les plus tôt du féodalisme que j'ai trouvés était celui du chef de clan scandinave appelé Rollo (Rolf). Rollo était un pirate danois de Viking qui a pillé la côte de la Grande-Bretagne et de la France. Dans 911, Charles III (le simple), roi des contreseings (France) et descendant de Charlemagne, ont négocié la paix entre se et le Viking. Rollo a été transformé en le premier duc de la Normandie. En échange pour la terre, Rollo a promis de garder l'autre Vikings hors de la France. Rollo a accepté le christianisme et a juré la fidelité de serment à Charles III.

Le duché de la Normandie a produit beaucoup de chefs puissants, et était en second lieu au roi de la France, dans les puissances et le prestige. En fait, le duché de la Normandie a semblé plus comme un royaume indépendant. D'autres ducs bien connus incluent le fils William I Longsword, Robert Guiscard, et William II de Rollo de la Normandie (qui était plus tardif connu sous le nom de William le conquérant).

C'était cette famille puissante en Normandie qui a créé les chevaliers, qui se sont transformés en les chevaliers médiévaux comme nous les connaissons aujourd'hui. Les chevaliers étaient des cavaliers fortement armés, qui étaient l'épine dorsale de l'armée médiévale. Les chevaliers sont devenus des forces d'élite dans l'armée. La popularité des chevaliers était telle que même les rois et d'autres seigneurs sont devenus des chevaliers. Un chevalier est devenu le symbole de la prouesse la plus élevée qu'un homme pourrait réaliser ; c'était le symbole de la force et du courage.

Dans la société républicaine romaine, les chevaliers étaient une classe sociale de l'ordre moyen, et ils se sont appelés les equites. Les equites étaient sorte de la bourgeoisie, et ils servaient dans l'armée comme cavalrymen, puisqu'ils pourraient avoir les moyens de maintenir des chevaux et des armours. Les equites étaient les négociants riches ou d'autres hommes d'affaires. Les equites (chevaliers) étaient distingués du noblity des sénateurs, qui étaient des propriétaires fonciers et ont formé l'épine dorsale du corps régissant. Ils étaient distingués de la classe inférieure, connue sous le nom de plebs.

L'armure et les armements des chevaliers ont été dérivés de la cavalerie romaine antique de la 3ème et 5ème ANNONCE de siècle, connue sous le nom de clibanarii et cataphracts. Le Romans avait employé la cavalerie entièrement blindée dès la 1ère ANNONCE de siècle, quand l'empereur Vespanian a loué des mercennaires de Sarmatian.

Avant que n'importe quel homme pourrait devenir un chevalier, il a dû subir des années de la formation rigoureuse, en particulier dans les sujets militaires. Il servirait car une page, de jeune garçon, avant qu'il soit devenu un châtelain, qui était un apprentissage, avant de devenir un chevalier. Un chevalier a dû apprendre à combattre à pied et sur son guerre-cheval.

Le hauberk habituellement porté de chevaliers (manteau de courrier), guêtres de courrier et casque. L'armure plaquée remplacerait plus tard le hauberk, car l'armurerie entière est entrée dans les changements évolutionnaires. Ils ont porté un bouclier, et épée ou hache. À l'heure de la conquête normande, les chevaliers ont été armés avec des javelots au lieu des longues lances que les personnes modernes associent aux chevaliers.

Son guerre-cheval a été fortement formé. Les chevaliers ont également dû être formés pour manipuler de tels chevaux. Puisque les guerre-chevaux étaient chers de s'exercer, il était nécessaire de les protéger, et pour ceux qui pourraient l'avoir les moyens, des armours spéciaux ont été faits pour les chevaux.

La chevalerie et les codes courtois n'ont pas existé jusqu'aux troubours et les auteurs médiévaux du 12ème siècle en retard ont commencé à célébrer les chevaliers. La chevalerie est un code de conduite ou d'une façon de vivre que le chevalier a dû suivre.

La chose étrange au sujet des légendes du Roi Arthur est qu'on l'a censé être basé sur un roi Romano-Britannique dès les âges foncés (ANNONCE 476-800). Pourtant Arthur et sa camaraderie de la table ronde portent l'armure et assument le comportement des chevaliers français dans l'âge de la chevalerie. Mais les mêmes peuvent être dits au sujet des héros de la mythologie grecque, où Homer écrit des héros avant son propre temps, l'âge en bronze (période de Mycenaean, avant 1100 AVANT JÉSUS CHRIST), pourtant les héros ont porté l'armure de hoplite de son propre temps.

Cependant, la littérature d'Arthurian a principalement dérivé des légendes des temps celtiques païens ; par exemple, la scène du jeu de décapitation dans Gawain et le chevalier vert soutient une ressemblance saisissante à celle du régal de Bricriu dans le mythe irlandais. Plusieurs des légendes viennent des sources de Gallois. Le conte de Tristan a eu l'dérivation de roman breton, avant que ce soit devenu une partie de la légende d'Arthurian au 13ème siècle.

lFiohnir king king

_________________
Les braises de nos racines, de notre identité brillent toujours, il suffit de souffler dessus pour les raviver, pour qu'à nouveau rayonne et flamboie notre héritage éternel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Période Féodale derniere partie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pour la période de noel!
» L'achat du "Billet" (1ère partie)
» La période d'examens vue par les parents
» La pointe Saint Mathieu - Partie 2 et... Fin !!!
» Oui-Oui aux pays des bisounours ou le débat en partie MF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petits loups d'Odin :: TANIERE DES PETITS LOUPS D'ODIN :: Discussions générales-
Sauter vers: