Renaît lentement de ses cendres.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Néo-paganisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hel
Admin
avatar

Nombre de messages : 469
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Néo-paganisme   Mer 18 Oct - 4:07

Embryonnaire aux XVIIIe siècle et au XIXe siècle, le néo-paganisme est un mouvement de résurgence du paganisme antique, influencé par l'apport de religions polythéistes extra-européennes, le folklore européen.

C'est essentiellement à partir de la fin du XIXe siècle que cette mouvance religieuse commença à prendre forme. Toutefois, elle prit de nombreuses voies, parfois différentes dans leur inspiration, tels les néo-paganismes les plus connus que sont le néo-druidisme et la Wicca. Notamment dans les pays restés les plus celtiques (Grande-Bretagne et Irlande), des lettrés recréèrent les gorseddau, mot gallois pour désigner les assemblées de druides, de bardes et de Vates qui arrivèrent bientôt en Bretagne et aux États-Unis. À noter que ces nouveaux druides n'ont pas de continuité avec les druides d'avant l'ère chrétienne.

Depuis la fin du XXe siècle, le phénomène est de plus en plus connu du public, poussé par la vague du retour à la terre et du New Age. Il est surtout répandu dans les pays nordiques et anglo-saxons. On estime entre 200 000 et 300 000 le nombre de païens aux États-Unis (Orion, 1995).

Ouvrages ethnologiques et d'études sur le néo-paganisme
# Christian Bouchet, Le Néopaganisme, éditions Pardès,2003.
# Christian Bouchet, Les Nouveaux Païens, Dualpha, 2005.
# Christian Bouchet, La Wicca, Editions Pardès, 2004.

Fiohnir king

_________________
Les braises de nos racines, de notre identité brillent toujours, il suffit de souffler dessus pour les raviver, pour qu'à nouveau rayonne et flamboie notre héritage éternel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beyla

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 13/06/2017

MessageSujet: Re: Néo-paganisme   Mar 13 Juin - 4:19

Il fallut plusieurs siécles d'evangelisation pour que le christianisme s'impose ! ET DE PRESICUTION ET DE MASSACRE car cela il ne faut pas l' oublier.

Le paganisme désigne les religions païennes. Dans la langue courante, le sens et la valeur du mot païen sont contrastés. Ils s'attachent à l'histoire du christianisme où ce qui n'est pas chrétien est appelé païen. Cette négation ne suffit pas à définir ce que ce concept recouvre.

Vient du latin pagus « pays », de même racine que paysan. Dans l'empire romain, désignait les « civils » opposé aux militaires. Tertullien valorisa les milites christi, « les soldats du Christ, les chrétiens » contre les pagana fides « ceux qui croient au pays, les fidèles de la religion impériale ». Dans le code de l'empereur romain d'orient Théodose II païen remplace définitivement l'ancien terme gentils pour désigner toutes les croyances qui ne sont pas chrétiennes

Depuis la Renaissance européenne (XVIe), le paganisme a été revendiqué par les humanistes comme un retour à la culture antique. Le romantisme (XIXe) y a cherché un renouveau celtique. Le paganisme recouvre donc plusieurs religions dans leurs rapports avec le christianisme, généralement des polythéismes indo-européens.

Avant l'an 392, le paganisme était la forme de religion la plus courante dans l'Europe occidentale. En 392, l'empereur Théodose Ier l'interdit et le Christianisme devint la religion officielle.

Les chrétiens de la partie occidentale de l'Empire romain ont appelé « païens », en latin pagani tous ceux qui, en dehors des juifs, pratiquaient un autre culte que le leur. Paganus signifie « qui est du pagus », c'est-à-dire du canton, du « pays » (ce dernier mot vient de pagus). Comme paganus peut signifier plus particulièrement, par synecdoque, « paysan », on a longtemps cru que « païen » voulait dire « paysan », « campagnard » et que son emploi se référait au fait que les gens des campagnes, à cause de leur isolement et de leur rusticité, étaient restés tardivement attachés aux anciens cultes.

En réalité, le mot « païen » est employé assez tôt en ce sens (dès Tertullien, au IIe siècle), alors que la majorité des citadins avaient encore des cultes païens, eux aussi. D'ailleurs, le paganisme est resté longtemps bien ancré dans les villes et répandu dans les élites intellectuelles. C'est le cas de Rome en particulier, dont le Sénat était encore à majorité païenne sous Théodose Ier. Ce n'est donc pas au sens de « paysan » que paganus a été utilisé dans le domaine religieux.

Aujourd'hui, on considère plutôt que le « païen » était « l'homme du pays », l'indigène, qui conservait les usages locaux, par contraste avec les habitants venus d'autres parties de l'empire. D'ailleurs, jusqu'à une époque assez tardive, une bonne partie du clergé dans les régions occidentales est d'origine orientale, Grecs, Syriens, Égyptiens, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Néo-paganisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Viking Metal, Paganisme et Normandie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petits loups d'Odin :: TANIERE DES PETITS LOUPS D'ODIN :: Discussions générales :: Divers-
Sauter vers: